Bruce Springsteen, l’enfant du New Jersey triomphe à Broadway

Le rocker Bruce Springsteen, né il y a 68 ans à Freehold dans le New Jersey, a débuté en octobre dernier une série de spectacles quotidiens à Broadway où il raconte sa vie sur la scène du Walter Kerr Theater, 219 W 48th St.

D’abord son enfance à Freehold petite bourgade ouvrière du New Jersey entre une mère aimante et qui le protège et un père ouvrier peu bavard, dépressif et qu’il ne comprend pas. A l’école Bruce ne parvient pas à s’intégrer, s’ennuie et ne pense qu’à s’en éloigner. A l’âge de 14 ans il entend Presley à la radio et c’est le déclic. Sa mère lui offre sa première guitare. Il forme de petits groupes avec des amis qui lui resteront toujours fidèles. C’est à ce moment que débute l’histoire. Les concerts interminables et une énergie incroyable font sa renommée à Ashbury Park, dans toute la région et même au-delà. Il commence à jouer dans les clubs à New York et écrit une superbe ode à cette ville qui l’a toujours fait rêver : « New York City Serenade ».

Mais Springsteen ce n’est pas que la musique et les concerts, c’est aussi des textes où il raconte sa vie, celles des bandes qui infestent New York, celles des ouvriers qui triment dans une Amérique qui ne leur fait aucun cadeau. 45 ans de carrière mais Springsteen n’oubliera jamais d’où il vient !

Après quelques albums plutôt confidentiels, Springsteen se fait connaître avec le titre « Born to run » qui deviendra l’hymne du New Jersey. Il connaitra un succès mondial avec « The river » et surtout avec l’album « Born in USA » sorti en 1985 qui fera de lui le numéro 1 mondial avec Mickael Jackson. La Springstreenmania s’emparera du monde entier avec des concerts « marathon » de près de 4 heures ! S’en suivra une période plus calme avec des albums solos dont le superbe « The ghost of Tom Joad ». Il renouera avec le succès dans les années 2000 avec son célèbre groupe, l’excellent « E Street Band », et un album écrit suite aux attentats du 11 septembre. Il s’est aussi beaucoup investi dans la politique auprès des Démocrates, en particulier lors de l’élection de Barack Obama qu’il soutiendra lors de ses deux mandats.

Bruce Springsteen et Steven Van Zandt. – © Paul Kane

Depuis deux ans il se raconte, d’abord dans un livre autobiographique « Born to run » et enfin lors de ses spectacles à Broadway qui mêlent récits et chansons marquantes de la carrière exceptionnelle d’un homme qui n’a jamais renié son passé et les valeurs auxquelles il a toujours cru.

2 pensées sur “Bruce Springsteen, l’enfant du New Jersey triomphe à Broadway

  • 11 mars 2018 à 18 h 00 min
    Permalink

    Quel bel article retraçant la carrières meilleur : le boss !

    Répondre
    • 11 mars 2018 à 18 h 10 min
      Permalink

      Article écrit par le plus grand fan du boss : Bandini !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *