Roosevelt Island, île paisible entre Queens et Manhattan

Située sur l’East River, entre Manhattan et Queens, Roosevelt Island est une petite île longue de seulement 6 km. Devenue un quartier résidentiel, l’île pourrait accueillir en 2017 le centre universitaire NYTech Campus. Retour sur une île riche d’une histoire souvent peu connue du grand public.

plan

Un peu d’histoire

L’île a connu de nombreuses identités, avant d’être rebaptisée en l’honneur du 32e président des Etats-Unis. En 1637, un gouverneur hollandais achète l’île, alors appelée « Hog Island » aux Indiens Canarsie. En 1666, après la défaite des néerlandais face aux anglais, le capitaine Manning se saisit de l’île qui prend alors son nom et devient « Manning Island ». Quelques années plus tard, pendant l’ère coloniale, l’île devient « Blackwell Island », nom donné en référence au nouveau propriétaire. Le XXe siècle a été une période de changement pour l’île. Le pont de Queensboro est ouvert en 1909, sans pour autant fournir un accès aux véhicules motorisés. De 1921 à 1971, l’île est connue comme « Welfare Island » (traduit par service de santé), en référence aux hôpitaux et aux asiles que l’île abritaient. Ce n’est quand 1971 que l’île est rebaptisée « Rooselvelt Island ». Cinq ans plus tard, le Roosevelt Island Tramway est créé, reliant ainsi directement l’île à Manhattan. Cependant, il a fallu huit ans avant que le téléphérique soit en activité. A cette époque, il était conçu comme une solution de transport temporaire en l’absence de métro sur l’île. Malgré l’arrivée en 1989 de la ligne F du métro, le Rooselvelt Island Tramway est toujours en activité. La traversée par le téléphérique est d’autant plus agréable qu’elle permet une vue aérienne des rues de New York.

Tram

IMG_9852

vue aer

Que peut-on faire sur l’île ?

Roosevelt Island est surtout prisée pour sa vue sur Manhattan et Queens, mais sachez que plusieurs édifices valent le détour. Si vous êtes plutôt friands de balade, sachez que l’île est encerclée par une esplanade de 6 kilomètres, qui longe l’Hudson et donne une vue imprenable sur Manhattan. Si vous êtes plus intéressés par l’architecture, par les bâtiments atypiques et pittoresques, vous y verrez plusieurs édifices chargés d’histoire. En arrivant par le téléphérique, vous trouverez, à côté de la station, le Roosevelt Island Visitor Center. Ce dernier a été créé à l’intérieur d’un ancien kiosque, restauré pour accueillir un centre d’information. L’endroit peut être intéressant pour obtenir une carte de l’île, planifier une visite, ou trouver des informations pratiques et historiques sur l’île.

A la pointe nord de l’île, vous trouverez Lighthouse Park, qui abrite le Blackwell Island Light, l’un des derniers phares de New York. Conçu par James Renwick, le phare aurait été construit en 1872 par les détenus de la prison avec la pierre extraite sur l’île pour les bateaux naviguant aux alentours. Il est l’un des plus petits phares, n’étant seulement haut de 50 pieds (soit une quinzaine de mètres). Il fut restauré en 1998, et est aujourd’hui devenu une attraction pittoresque. Le parc qui entoure le phare est un endroit stratégique pour prendre des photos de l’Upper East Side de Manhattan et du Queens.

Sans titre 5

Au cœur de Roosevelt Island, dans la Main Street, il y a une chapelle historique, Good Shepherd Community Center. Construite en 1889, elle est caractérisée par un effet multicolore, produit par le mélange de brique et de pierre, et de verre coloré. Son architecture de style gothique vaut le détour. Adresse: 543 Main St

Chapelle

Situé dans le Southpoint Park, vous pourrez apercevoir Strecker Memorial Laboratory, le premier laboratoire consacré à la recherche biologique et pathologique du pays. Ouvert en 1892 et rénové en 2010, il abrite aujourd’hui un poste qui alimente en électricité les lignes de métro. Vous trouverez, près de ce même parc, Smallpox Hospital (où « smallpox » signifie « variole »), ou plutôt ce qu’il en reste. Inauguré en 1854 pour accueillir les habitants mis en quarantaine et les soigner de la variole, il devient par la suite le foyer d’une des premières écoles de soins infirmiers des Etats-Unis. Il a longtemps été le seul établissement de ce genre à New York. Conçu par James Renwick Jr., l’architecte de la cathédrale Saint-Patrick, le bâtiment, de style néo-gothique, est abandonné dans les années 1950. Il est aujourd’hui devenu une ruine (surnommée Renwick Ruin) qui ne peut être visitée.

A la pointe sud de l’île se trouve le Franklin D. Roosevelt Memorial Four Freedom Park, conçu en 1974 afin de rendre hommage au président F. Roosevelt et commémorer son célèbre discours, « The Four Freedoms Speech ». Dans ce discours, prononcé le 6 janvier 1941, le président Roosevelt présente quatre libertés comme fondamentales et dont chaque humain devrait pouvoir jouir partout dans le monde : à savoir, la liberté d’expression, la liberté de religion, la liberté de vivre à l’abri du besoin, et enfin, la liberté de vivre à l’abri de la peur. Ce discours est reproduit sur une stèle, située à côté de la sculpture en bronze de Jo Davidson, représentant la tête de Roosevelt. Le mémorial n’a cependant été ouvert qu’en 2012. Fait de granite blanc, il donne de belles perspectives sur le mémorial ainsi que sur Brooklyn, Queens et Midtown Manhattan. Horaires d’ouverture: du jeudi au dimanche de 9h à 17h. + INFOS 

Memorial

Statue

vue

Pont

INFOS PRATIQUES :
– COMMENT ACCÉDER À L’ÎLE ?
PAR LE METRO: PRENDRE LA LIGNE F (LIGNE ORANGE), ARRÊT ROOSEVELT ISLAND.
PAR LE TELEPHERIQUE: DÉPART TOUTES LES 15 MINUTES, A L’ANGLE DE LA 2ND AVENUE ET DE LA 59TH STREET, DANS L’UPPER EAST SIDE. LE TEMPS DE TRAJET EST D’ENVIRON 4 MINUTES.
PRIX: LES DEUX TRAJETS COÛTENT LE MÊME PRIX, A SAVOIR 2,50$ L’ALLER. SI VOUS CHOISISSEZ LE TELEPHERIQUE, VOUS POUVEZ AUSSI UTILISER VOTRE METROCARD.
– LE PETIT PLUS DE L’ÎLE
DES MINIBUS ROUGES PERMETTENT DE VISITER L’ÎLE POUR 25 CENTS, SOIT UN QUARTER.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *